Face aux situations de suicides commis sur le lieu de travail en relation avec le travail, il est possible d’agir de façon post traumatique quand le drame n’a pu être évité, mais également de façon préventive en prenant toutes les précautions nécessaires pour que de tels actes ne puissent arriver.

Dans la première hypothèse, l’entreprise doit réagir dans l’urgence pour prendre en charge les salariés afin de leur apporter un soutien psychologique mais aussi pour souligner la gravité de l’acte afin d’éviter tout risque de viralité et d’imitation. Il est également important de comprendre « ce que le suicide dit du travail », de son organisation et pourquoi celui-ci n’a pas pu être protecteur comme cela est généralement le cas. Il est de toute façon important pour l’entreprise d’évaluer les risques psychosociaux au sein de son établissement afin de pouvoir prendre les mesures de prévention nécessaires. Cette démarche est préconisée dans toutes les entreprises sans attendre qu’un événement dramatique ne survienne.

Pour cela, le recours à un intervenant extérieur, compétent, objectif et impartial, est préférable de façon à laisser la parole libre et à favoriser le dénouement de certaines situations. En 5 ans, le cabinet Technologia est intervenu plus de 70 crises suicidaires et a lancé une campagne pour la création d’un observatoire des suicides capable de mieux connaître le phénomène suicidaire et de mettre en place des politiques de prévention. Technologia met à la disposition de ses clients une équipe d’experts dans différents domaines concernés par la mise en place d’un plan de prévention des risques psychosociaux et plus particulièrement des suicides au travail. Ainsi que des formations sur la prévention des crises suicidaires. En collectant les différents indicateurs révélateurs de risques psychosociaux et en analysant les situations de travail, l’organisation de l’entreprise et son fonctionnement, ils établissent un diagnostic précis sur lequel un plan d’actions va s’appuyer pour être efficace. Ils pourront ainsi mettre en évidence toutes les situations pouvant entrainer de la souffrance au travail, des situations de harcèlement ou de stress, que ces dernières soient liées aux relations avec les autres salariés ou avec la hiérarchie, à l’organisation du travail, ou qu’elles soient consécutives à un décalage entre les missions demandées et les compétences du salarié. Pour vous prêter main forte dans votre politique de prévention des suicides au travail et mettre en place un plan de prévention adapté, vous pouvez contacter le cabinet Technologia afin d’obtenir une proposition sur mesure.