Nouvelle enquête : quel avenir pour le journaliste de demain ?

Nouvelle enquête : quel avenir pour le journaliste de demain ?

Depuis 10 ans, le Groupe Technologia spécialiste de la prévention des risques liés au travail et expert CSE, en partenariat avec le SNJ (Syndicat National des Journalistes), s’interroge sur l’évolution des métiers du journalisme. Il se fonde notamment sur l’analyse des résultats d’un questionnaire adressé aux journalistes, également nourrie de manière qualitative par les nombreuses missions effectuées dans les médias (Presse PQN et PQR, audiovisuel et radio).

En 2011, Technologia publiait sa première étude sur le sujet : « Travail réel des journalistes, qualité de l’information et démocratie ». En 2015, dans la seconde étude la réflexion portait essentiellement sur « l’état de santé des journalistes et du journalisme ».

Les tendances identifiées lors de ses deux précédentes études se confirment voire s’amplifient avec le développement du numérique et la mise à mal des équilibres économiques de bon nombre d’organes de presse écrite ou même de médias audiovisuels.

En 2019, Technologia et le SNJ ont donc cherché à cerner l’évolution des métiers et du sens au travail dans un univers qui poursuit sa profonde mutation organisationnelle. Celle-ci résulte de l’effet conjugué de divers facteurs. La révolution numérique d’une part qui va s’accélérer avec l’installation prochaine des robots dans les salles de rédaction comme c’est déjà le cas en Amérique du nord, l’explosion de la fréquentation des réseaux sociaux qui l’accompagne mais aussi l’accroissement de la polyvalence ou poly-compétence qui font le quotidien désormais de la majorité des journalistes. A ces facteurs, il convient d’ajouter l’impact lié à une forte crise de confiance

Comment les journalistes d’aujourd’hui anticipent-ils les défis de demain ? Sous quelles conditions professionnelles vivent-ils ces transformations ? Comment le métier et le rôle du journaliste ont-ils évolué avec le numérique ? Faut-il parler d’évolution ou de révolution ? Qu’en est-il enfin de la précarisation en termes financier, statutaire ou de projection professionnelle ?

Lire l’enquête complète