Les termes de santé et sécurité ont remplacé petit à petit ceux de « hygiène et sécurité » au sein des entreprises même si les deux termes ne font pas exactement référence aux mêmes notions.

La santé est et restera un des objectifs principaux dans le cadre du travail. Tout employeur a pour obligation de tout mettre en oeuvre pour préserver la santé de ses salariés et pour cela de prendre les mesures nécessaires à la sauvegarde de leur intégrité physique comme mentale. Il ne s’agit pas d’une obligation de moyens mais bien de résultats. Dans cette optique, les services de la médecine du travail ont été créés, qui surveillent l’aptitude des travailleurs aux postes de travail qu’ils occupent, le respect des règlementations en vigueur et assurent un suivi médical en faisant passer des visites régulières aussi bien aux travailleurs en bonne santé que des visites de reprise ou de pré-reprise à l’issue d’un arrêt de travail.

La sécurité concerne plus particulièrement les conditions de travail, les outils ou machines utilisés, les attitudes nécessaires à la réalisation du travail, les risques professionnels liés à l’utilisation de produits toxiques ou dangereux. De nombreuses actions de prévention peuvent être menées conjointement pour améliorer la santé et la sécurité au travail et parvenir à diminuer les risques professionnels. Les actions de prévention peuvent être pensées en terme de risque : bruit, amiante, travail sur écran, troubles musculo-squelettique etc. ou bien en terme de métiers.

A côté des obligations de l’employeur, de la surveillance du médecin du travail, le CHSCT est l’instance où se discute les mesures de prévention et tout ce qui concerne les conditions de travail.

Régulièrement de nouveaux risques professionnels apparaissent liés à l’évolution des techniques de production, à l’apparition de nouveaux produits ou encore à l’évolution des métiers. Ainsi les troubles musculo-squelettiques touchent une part de plus en plus importante de la population active et les risques psychosociaux sont devenus de plus en plus présents. Le CHSCT est en première ligne pour analyser, discuter, négocier et prévenir l’ensemble de ces risques. Il a pour cela, et dans des cas déterminés par le code du travail (plan social, déménagement, risque grave ou avéré), le droit de faire appel à un expert agréé pris en charge par l’entreprise.

Pour vous aider à mettre en place une politique sereine de santé et sécurité au sein de votre entreprise, vous pouvez faire appel au savoir-faire des consultants Technologia, cabinet agréé par le ministère du Travail comme expert auprès des CHSCT. Fort de leur expertise en la matière ils interviennent dans votre entreprise, établissent un diagnostic et vous fournissent une série de préconisations regroupées dans un plan d’action. Pour obtenir une proposition personnalisée, n’hésitez pas à les solliciter par l’intermédiaire du formulaire de contact présent sur ce site.