Risques chimiques et toxicologiques

L’essor des produits chimiques

Au XIXe siècle, l’essor de la chimie organique a permis de synthétiser de nombreux produits chimiques, par exemple les médicaments grâce auxquels de nombreuses maladies ont été enrayées. Cependant, ils ont aussi conduit à des situations délicates pour la santé et l’environnement. Certains salariés, toutes branches confondues, sont confrontés aux produits chimiques. On ignore encore à long terme quelle peut être l’action de bon nombre de substances sur l’organisme humain même à faible concentration, mais surtout les conséquences d’exposition à des cocktails constitués de différents produits chimiques.

Les risques chimiques, physiques et toxicologiques regroupent l’ensemble des risques professionnels liés à l’utilisation de ces produits chimiques tel que les hydrocarbures, l’amiante, les poussières de bois… mais aussi face aux différents rayonnements non ionisants et ionisants. Leurs propriétés intrinsèques peuvent provoquer à court, moyen ou long termes des dommages tant au niveau de la santé des salariés qu’à celui de la sécurité des personnes et des biens comme lors de l’explosion de l’usine AZF à Toulouse, sans parler de la pollution des écosystèmes comme par exemple à Fukushima dernièrement. Il s’agit également de problèmes techniques comme les ondes électro magnétiques pour lesquels les experts de Technologia sont expérimentés.

Prévenir les risques chimiques et toxicologiques

Au cours des missions, l’identification des populations les plus exposées permet de renforcer le suivi médical. C’est également l’occasion d’enrichir le Document Unique d’Evaluation des Risques (DU ou DUER) et de se conformer à la réglementation en vigueur. Une cartographie est établie des métiers et des postes de travail à travers une observation in situ. L’idée est d’évaluer l’exposition aux risques chimiques et physiques en fonction du poste occupé, des ateliers, des métiers ou des conditions de travail. Les effets combinatoires des composantes du travail peuvent augmenter ou aggraver les dommages causés. Dans le cadre d’une politique de prévention, l’étude peut consister à compléter le recensement  des produits chimiques utilisés par unité de travail et cerner la réalité de l’exposition dans ces différentes composantes techniques, organisationnelles et environnementales.

L’intervention de Technologia dote l’entreprise d’une vision plus précise, riche d’expérience sur les risques auxquels sont exposés les salariés, accompagne l’employeur vers des solutions alternatives et améliore la prévention des risques vers une protection la plus optimale.

L’amiante

Dans le cas spécifique de l’amiante, au-delà des repérages pouvant être pratiqués, l’équipe d’experts a développé une méthodologie ancrée dans la réalité du travail. Ainsi, ils sont en capacité de reconstituer l’ensemble du passé d’exposition et d’évaluer le niveau d’exposition des salariés grâce à la construction de matrices « emplois-expositions » propres à l’entreprise. Cette méthodologie repose sur l’identification la plus exhaustive possible des sources d’amiante passées et encore présentes, des activités et métiers en contact directs et indirects. Elle s’appuie également sur l’analyse des pratiques et des conditions de travail actuelles et passées grâce à la mémoire collective, aux banques de données à leur disposition, aux documents internes de production. La finalité de ce travail est avant tout maintenant la gestion médicale des passés d’exposition et une maitrise optimale de ce risque cancérogène encore trop présent dans certaines entreprises ou secteurs d’activités.

 

A télécharger :

Protéger les salariés du risque amiante

Protéger les salariés des risques chimiques

admin