Organisation du travail

Regroupement, fermetures de sites, réorganisations de la production, des réseaux commerciaux ou des équipes, mise en place de systèmes de gestion intégrée, fusion-acquisition, externalisation de services, lean management, mise en place de nouveaux systèmes d’information… : les réorganisations d’entreprise se multiplient, dans tous les secteurs de l’économie. Ces projets influent sur les conditions de travail.

La prise en compte du travail réel et sa projection dans les réorganisations proposées sont autant de facteurs de réussite d’une politique économique et sociale pour l’entreprise et de prévention des risques professionnels pour les salariés. Technologia est là pour permettre aux acteurs de tenir compte de l’ensemble de ces éléments. L’intervention consiste notamment à analyser l’impact des réorganisations sur la pénibilité, les conditions de travail, la pérennité de l’entreprise et de l’emploi, l’employabilité et enfin la sécurité des salariés.

Evaluation des effets des fusions-acquisitions sur les conditions de travail

Le terme de fusion-acquisition désigne l’ensemble des opérations financières de rachat d’entreprises par d’autres acteurs économiques. On parle de «croissance externe». Toujours synonymes de changement et d’incertitude, voire de démantèlement, les fusions-acquisitions sont le plus souvent mal vécues par les salariés. L’acquéreur de l’entreprise fait un pari sur un avenir écrit par les salariés. L’intervention de Technologia vise donc à évaluer les conséquences de ces fusions sur l’emploi, l’organisation et les conditions de travail, dans le court et moyen termes. Il ne s’agit pas de s’opposer aux mouvements de concentration qui affectent l’économie, mais d’aider à en comprendre les mécanismes et surtout à en anticiper les conséquences sur les entreprises et leurs salariés. En s’inspirant d’opérations déjà menées, Technologia aide à limiter les effets néfastes de tels changements sur le quotidien des salariés, à anticiper les impacts sur les conditions de travail et aider à la négociation de mesures d’accompagnement, de reclassement.

Le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE)

Dans un projet de PSE, l’intervention de Technologia vise à mesurer les conséquences du PSE sur les compétences, la perte de savoir-faire, les rythmes de travail, la charge de travail, la polyvalence ou la perte d’employabilité, le besoin en formation, les collectifs de travail et le soutien, la santé et la sécurité des salariés. Les activités supprimées sont souvent reprises par les salariés non licenciés, ce qui accroît leur charge de travail. Sans compter leur sentiment d’être des « rescapés » et les risques psychosociaux générés par le départ des collègues et l’angoisse face à l’avenir. Très souvent, la société perd des compétences stratégiques. Un PSE s’avère donc extrêmement traumatisant pour l’entreprise et ses salariés, voire pour ses clients.

L’analyse du temps de travail

Au-delà des différents types de contrats de travail, il existe aujourd’hui en France une grande diversité d’horaires de travail proposés. Les combinaisons, souvent imposées, soulèvent des problèmes liés à la conciliation entre la vie personnelle et la vie professionnelle, l’autonomie au travail, la capacité de récupération, les charges de travail dites sans valeur ajoutée et donc non comptabilisées… L’organisation des horaires de travail a donc de nombreuses répercussions sur les conditions de travail et la santé. Pour les horaires nocturnes notamment, l’approche médicale et les problématiques du sommeil doivent être prises en compte. Technologia évalue l’adéquation entre le temps de travail et la charge de travail, analyse en amont avant de proposer des scénarios d’adaptation du temps de travail.

 

A télécharger :

Comprendre et réduire l’absentéisme

Déployer des dispositifs d’évaluation individuelle efficaces

Faire face à un Plan de Sauvegarde de l’Emploi

Réussir l’implémentation d’un nouveau système d’information

Suivi d’un Plan de Sauvegarde de l’Emploi

Anticiper les risques liés aux réorganisations

admin