Les maladies professionnelles concernent toutes les pathologies contractées en raison d‘une exposition intensive ou répétée à une source dangereuse ou toxique dans le cadre professionnel. Le code de la sécurité sociale reconnaît un certain nombre de maladies professionnelles qui sont listées dans des tableaux. La liste des maladies professionnelles reconnues évoluent au fil des ans en fonction des avancées technologiques et des modifications dans les procédés de fabrication. Toute maladie présente dans l’un des tableaux du code de la sécurité sociale et pour laquelle les symptômes prévus existent est réputée être d’origine professionnelle sans que le salarié ait besoin d‘en faire la preuve. Dans le cas contraire ou en présence de nouvelles affections, il est nécessaire de faire la démonstration du lien entre métier exercé et pathologie pour qu’elle soit reconnue professionnelle.

Afin de limiter les risques de maladies professionnelles, l’entreprise doit mettre en place un plan de prévention efficace. Un diagnostic doit être établi qui liste les procédés de fabrication susceptibles d’être dangereux mais aussi les produits toxiques, les conditions de travail à risque, de façon à les analyser et à proposer à chaque fois que possible des solutions alternatives. Il peut s’agir de modifications du poste de travail ou du processus de fabrication, des substitutions de produits dangereux par des produits qui le sont moins, de la formation au risque pour les salariés utilisateurs etc. Pour mener à bien une politique efficace de prévention des maladies professionnelles, le recours à un intervenant extérieur, expert en la matière est souhaitable. Il permet de porter un regard objectif sur l’entreprise et son organisation et de proposer un plan d’action réaliste adapté à son bon fonctionnement. Dans cette perspective, le cabinet Technologia met sur demande une de ses équipes d’intervention à disposition en lien avec l’ensemble des acteurs de la prévention dans l’entreprise.